Maxime Lebrun

Les instructeurs du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy possèdent une grande expérience de la pratique et de l'enseignement du karaté Shotokan. Afin de maintenir à jour leurs connaissances, ils participent régulièrement à différents stages de perfectionnement. Cliquez sur l'une ou l'autre des photos pour mieux les connaître...

                                                                       
                                                                                           Instructeur-chef: Gilles Périard, 7e dan
 


Bernard Drolet

5e dan

Danny Dickinson
3e dan

Denis Pelletier
3e dan

Sébastien Bergeron

2e dan

Mélany Rosa

2e dan

Jordan Mayer
1e dan

Charles Madet
2e kyu


  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Maxime Lebrun Noire 2e dan 23 ans 29 ans Étudiant, conseiller en orientation Sainte-Foy

autobiographie: C’est à l’âge de 6 ans, après m’avoir vu être émerveillé par le film « The next karate kid », que mes parents ont pris la décision de m’inscrire à mon premier cours de karaté. C’est alors que j’ai mis les pieds pour la première fois au Dojo Central de Karaté de Sept-Îles, dirigé par Sensei Claude Deschênes. Cette aventure a duré treize ans. En premier, j’aimerais remercier Claude de m’avoir guidé et accompagné tout au long de ces années. Je suis également très reconnaissant envers tous les autres instructeurs du Dojo Central de Karaté de Sept-Îles, car vous aussi, chacun à votre manière, vous avez contribué à mon apprentissage et à mon développement.

Dès mes premiers contacts avec le karaté, cet art martial est devenu une passion pour moi. Tant et si bien, que j’ai atteint le grade de ceinture marron, premier kyu, après seulement quatre années de pratique. Durant ces années, j’ai participé au championnat provincial de l’Association de Karaté Japonais du Québec (AKJQ), section des jeunes, et j’ai remporté à quelques reprises la première place en kata et en combat. Voulant atteindre ma ceinture noire, j’ai mis fin aux deux sports que je pratiquais à l’époque, soit le hockey et la natation, pour me consacrer uniquement au karaté. À l’âge de onze ans, mes efforts et sacrifices furent récompensés, car je devins le plus jeune karatéka à atteindre le grade de ceinture noire de l’histoire du Dojo Central de Karaté de Sept-Îles et le deuxième au niveau provincial. Un an plus tard, je devins membre de l’équipe du Québec, ce qui m’a permis de compétitionner au niveau canadien chez les juniors à plusieurs reprises. À l’âge de treize ans, j’ai passé le grade de ceinture noire deuxième dan, ce qui fit de moi le plus jeune karatéka à atteindre ce grade de l’histoire de l’AKJQ. Jusqu’à l’âge de 17 ans, j’ai continué mon chemin sur le circuit de compétition au niveau des juniors et j’ai d’ailleurs gagné la médaille d’or en combat au championnat provincial de l’AKJQ lors de ma dernière année chez les 17 ans et moins.

À ma première année chez les 18 ans et plus, je fus sélectionné pour faire partie de l’équipe du Québec au championnat canadien à Calgary en octobre 2009. Lors de cette compétition, l’équipe du Québec a remporté la deuxième place en combat par équipe. Ce fut pour moi une expérience extraordinaire. À 19 ans, j’ai dû quitter Sept-Îles, ma ville natale, pour venir étudier à l’Université Laval. J’en ai profité pour m’entraîner aux arts martiaux mixtes durant ma première session, automne 2010, expérience qui fut très enrichissante. Ayant élargi mes horizons en tant qu’adepte d’arts martiaux, je suis retourné au karaté Shotokan.

Je me suis inscrit au Dojo de Karaté Shotokan de Sainte-Foy dirigé par monsieur Gilles Périard. Dès le départ, j’ai adoré l’ambiance qui régnait dans ce dojo ainsi que la façon dont les cours étaient structurés. Aujourd’hui, le karaté fait partie intégrante de ma vie de tous les jours. J’espère continuer de pratiquer le karaté encore très longtemps et je tiens à remercier Gilles de me donner l’opportunité de transmettre ma passion pour cet art marial que j’affectionne particulièrement.

Maxime Lebrun
Nidan AKJQ