Annie Labbé

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Omer Devilao Marc Brissette  
  Danny Dickinson Willy Tiakoh Stephen J. Davids Thomas De Freyman  
  Jean Boisvert Denis Pelletier  Anne Savoie Louise Noël  
  Gilles Richard Van Diep Doan Louis Rioux Lynda Goulet  
  Daniel Asselin Zakaria Sorgho Josée Charette Mélany Rosa  
  Dany Aupin Guy Malenfant Pierre Fortier   Sylvia Geeurickx  
  Marcel Émond Priscila De Araujo Lima Jordan Mayer Matheus Duarte  
  Zoé Lagroix-Gauthier Charles Madet Maxime Bélanger René Huot  
  Nofy Andriamanarivo Mélanie Pratte    
           
  Line Richard François L'Italien Antoine L'Italien Rivonjaka Aina  
  Ainahenintsoa Antso Kristoffer Estanol Juliette Émond Vénérée Randrianarisoa  
  Servane Roupnel Andry Razafintsalama Milasoa Razafintsalama Dominick Richard St-Pierre  
  Isabelle Desbiens Roxana-Elena Constantin Christian Luis Morales Paey Luc Sénécal  
  Victor Marinoiu Donovan Richard St-Pierre    
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

Anciens membres du club
           
  Jocelyne Desgagné Chantal Éthier Patrick Marin Jean Tremblay   
  Maxime Lebrun Luc Marc Baillargeon Lison Mailloux Richard Vachon   
  Jean-Christian Lemay Sébastien Bergeron Habsouta Sidi Parfait Ajavon  
  Pierre Barry Horace Gagné  Louis Duguay Paul Lambert  
  Bernard Pageau Annie Labbé Alexandre Cantin Omar Benallegue  
  Catherine Cyr-Wright Marie Michèle Boulet Simon Jomphe Fabrice Kwitonda  
  Marianne Lamarre Valérie Lebel Christian Landry Ran Tao  
  Yann Gourhant Matteo Pusceddu François Vaillancourt Danny St-Pierre  
  Annie-Claude Taillon Patrick Janelle Viviane Vernardakis Cristian Moldovan  
  Jimmy Edwards Bernard Dagenais Laurie Poirier Leblanc Nadia Aubin-Horth  
  Patricia Dompierre Éven Jibouleau Manon Couture Marc-André Rioux  
  Catherine C. Mckie Pascal Dorion Karine St-Hilaire Tremblay Adrien Aubin-Landry  
  Edgar Berthiaume Mireille Bourdeau Sébastien Bouchard–Théberge Vincent Boulanger  
  Théo Vernardakis Rubis Lyodi Sofiane Hemch Christine Lozier  
  Jessy Tremblay Étienne Gélinas-Gagnon Michel Laflamme Nicholas Phaneuf  
  Colin Laflamme Adam Phaneuf Félix Musas Louis-Philippe Guérin  
  Michel Vernardakis Guy Genois Martial Audet Élie Audet  
  Marie Daneau Marie-Madeleine Vernardakis    
           
  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Annie Labbé Noire 1er dan 26 ans 42 ans Enseignante au secondaire Fossambault

autobiographie: C’est à la polyvalente le Carrefour de Val-d’Or, une superbe ville de l’Abitibi, que j’ai commencé le karaté à l’automne 1989, à l’âge de 9 ans.  Au même moment, je jouais du piano.  Mais en raison du manque de temps, j’ai dû faire un choix.  Comme le karaté m’intéressait, m’intriguait et j’ai tout de suite eu la piqûre.  Il fut mon premier choix.  La pratique du karaté est vite devenu un point tournant dans ma vie. 

À l’époque, mes entraîneurs de karaté étaient monsieur Yves Saucier et madame Diane Heafy.  Ils m’ont toujours supportée et encouragée à continuer dans cette voie.  Je garde d’ailleurs de très bons souvenirs de ces personnes exceptionnelles, qui ont su me transmettre leur passion du karaté.  J’ai commencé dès les premiers mois à faire de la compétition.  J’en ai fait aux niveaux régional et provincial, pendant mes 10 ans de karaté en Abitibi.  J’ai participé à un premier championnat Canadien à Toronto, en octobre 1996, lorsque j’étais ceinture brune.  Lors de cet événement, je suis montée sur le podium à trois reprises.  L’année suivante, j’ai participé pour une deuxième fois au championnat Canadien à Montréal, cette fois-là, en tant que ceinture noire.  En effet, j’ai obtenu mon grade de shodan à l’âge de 17 ans.  Avec le grade de ceinture noire en poche, j’ai pu faire partie de l’équipe du Québec. Ce fut une expérience inoubliable, même si je devais faire beaucoup de route (Val-d’Or / Montréal) à toutes les fins de semaines.

À Val-d’Or, comme il n’y avait pas beaucoup d’athlètes du niveau ceinture noire pour me stimuler à l’entraînement, ma motivation a un peu diminué.  En septembre 1999, j’ai quitté mon Abitibi natal, afin de poursuivre des études en enseignement au niveau secondaire à l’Université Laval.  J’ai malheureusement cessé la pratique mon art martial pendant 4 ans.  Durant cette période d’arrêt, j’en ai profité pour essayer différentes disciplines sportives.  Je me suis alors rendu compte qu’un élément important manquait dans ma vie : le karaté.  Je ne connaissais aucun endroit où le style Shotokan se pratiquait à Québec.  À l’automne 2003, j’ai entendu parler d’un certain sensei, monsieur Gilles Périard.  On m’avait dit de lui qu’il était un bon karatéka et très exigeant sur le plan de l’entraînement.  J’ai donc recommencé ma pratique du karaté avec lui.  Ce fut assez difficile au début, surtout après 4 ans d’arrêt, puisque j’en avais perdu au niveau technique.  Cependant, les membres du club de karaté du Cégep de Sainte-Foy ont été formidables avec moi par leur accueil et leurs encouragements.  Je me suis senti la bienvenue, dès le départ.  J’ai donc retrouvé, avec ce groupe, cette flamme qui m’habitait et ce désir de continuer à évoluer, tant au niveau du caractère que du sport.

La discipline, la concentration, le dépassement de soi, le contrôle des émotions, l’harmonie entre le corps et l’esprit, sont des éléments que le karaté m’a permis d’approfondir et d’intégrer à ma vie de tous les jours.  D’ailleurs, une parole dite par maître Gichin Funakoshi, me touche particulièrement : «Le but ultime du karaté ne réside pas dans la victoire ou la défaite, mais dans la perfection du caractère de ses participants».

Annie Labbé
Shodan AKJQ