Sébastien Bergeron

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Chantal Éthier Omer Devilao  
  Marc Brissette Danny Dickinson Willy Tiakoh Stephen J. Davids  
  Thomas De Freyman Jean Boisvert Denis Pelletier  Gilles Richard  
  Van Diep Doan Louis Rioux Daniel Asselin Zakaria Sorgho  
  Anne Savoie Sébastien Bergeron Parfait Ajavon Mélany Rosa  
  Louise Noël Dany Aupin Guy Malenfant Pierre Fortier    
  Louis Duguay Lynda Goulet Sylvia Geeurickx Paul Lambert  
  Bernard Pageau Marcel Émond Josée Charette Priscila De Araujo Lima  
  Jordan Mayer Marianne Lamarre Matheus Duarte Michaël Rondeau  
  Christian Landry Zoé Lagroix-Gauthier René Huot Charles Madet  
  Patrick Janelle Andriamanarivo Hanitrininofy Nadia Aubin-Horth Patricia Dompierre  
  Éven Jibouleau Manon Couture Marc-André Rioux Catherine C. Mckie  
  Mélanie Pratte     
           
  Vincent Boulanger Line Richard François L'Italien Antoine L'Italien  
  Kristoffer Estanol Juliette Émond Vénérée Randrianarisoa Michel Laflamme  
  Nicholas Phaneuf Colin Laflamme Adam Phaneuf Félix Musas  
  Dominick Richard St-Pierre Martial Audet Élie Audet Rivonjaka Aina  
  Ainahenintsoa Antso Jean-Claude St-Pierre Rémy Mayo Martin Éloi Soucy  
  Donovan Richard St-Pierre     
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Sébastien Bergeron Noire 2e dan 19 ans 26 ans Étudiant, comptabilité Québec

autobiographie:


J’avais 7 ans lorsque j’ai commencé à bénéficier des bienfaits du karaté Shotokan, suivant ainsi les pas de mon père et de mon grand frère. J’étais alors bien déterminé à surclasser mon père, qui avait dû arrêter le karaté à la ceinture orange. J’ai bien vite aspiré à la ceinture noire par la suite. C’est au dojo d’Alma au Lac-Saint-Jean, au sein de l’Association de Karaté Shotokan (AKS), que j’ai débuté mon parcours dans cet art martial. J’ai eu le privilège de m’entraîner avec Louise Landry jusqu’à la ceinture orange. Cette dernière nous a malheureusement quittés, mais je l’imagine encore donner ses cours avec passion et énergie. C’est la personne qui m’a montré à me surpasser et à donner le maximum de moi-même. Par la suite, j’ai continué ma progression dans le karaté avec messieurs Pierre Lavoie et Gaston Fortin, respectivement 5e et 6e dan. Ils ont su me transmettre par leur expérience, leur connaissance et leur dévouement pour le karaté Shotokan, le désir de performer toujours davantage.

C’est le 14 février 2009 que j’ai réussi mon examen de Shodan. Cet accomplissement était pour moi et est encore aujourd’hui, une de mes plus grandes fiertés. Suite à cette étape, j’étais encore plus déterminé à m’entraîner et à me surpasser. En explorant les katas avancés, j’ai découvert une aisance et une plus grande facilité à performer en kata, en particulier, avec le kata Empi. Je l’ai donc pratiqué et c’est avec ce kata que j’ai réussi à obtenir la médaille d’argent chez les ceintures noires 18 ans et plus lors d’une compétition provinciale de l’AKS.

Toujours actif à l’entraînement, j’avais en tête de passer mon examen de 2e dan en 2012. J’ai toutefois été ralenti par une sérieuse mononucléose. Même après avoir récupéré et guéri, je ne pouvais toujours pas pratiquer de sports de contact pour un certain temps. Le retour à l’entraînement quelques mois plus tard a donc été plus difficile. Je ne me sentais plus prêt à passer un examen aussi important.

Un an plus tard, j’ai décidé de quitter ma région natale et d’entreprendre des études universitaires en comptabilité à l’Université Laval, à Québec. J’ai cru alors que de m’entraîner lors de mes visites de mi-session au Lac-Saint-Jean, serait suffisant pour apaiser ma soif de karaté. J’ai réalisé que j’avais tort et j’ai donc commencé à chercher une place où m’entraîner. Toutefois, je ne trouvais pas de club de l’AKS accessible pour moi. C’est alors que j’ai décidé d’essayer le club de karaté Shotokan de Sainte-Foy. Bingo! J’ai vite été enchanté de constater la richesse des entraînements du club et l’enthousiasme de ses membres. Je me suis donc officiellement inscrit à l’automne 2014 et aujourd’hui, je peux dire que je veux absolument continuer de m’entraîner ici durant ma présence à Québec.

Je garde donc toujours en tête l’obtention de mon 2e dan (nidan), mais d’ici là, autant que mon horaire universitaire peut me le permettre, je vais continuer à m’entraîner assidûment.

Sébastien Bergeron
Nidan AKJQ