Habsouta Sidi

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Chantal Éthier Omer Devilao  
  Marc Brissette Danny Dickinson Willy Tiakoh Stephen J. Davids  
  Thomas De Freyman Jean Boisvert Denis Pelletier  Gilles Richard  
  Van Diep Doan Louis Rioux Daniel Asselin Zakaria Sorgho  
  Anne Savoie Sébastien Bergeron Parfait Ajavon Mélany Rosa  
  Louise Noël Dany Aupin Guy Malenfant Pierre Fortier    
  Lynda Goulet Sylvia Geeurickx Bernard Pageau Marcel Émond  
  Josée Charette Priscila De Araujo Lima Jordan Mayer Marianne Lamarre  
  Matheus Duarte Michaël Rondeau Christian Landry Zoé Lagroix-Gauthier  
  René Huot Charles Madet Patrick Janelle Andriamanarivo Hanitrininofy  
  Nadia Aubin-Horth Patricia Dompierre Manon Couture Marc-André Rioux  
  Mélanie Pratte     
           
  Line Richard François L'Italien Antoine L'Italien Kristoffer Estanol  
  Juliette Émond Vénérée Randrianarisoa Nicholas Phaneuf Adam Phaneuf  
  Dominick Richard St-Pierre Rivonjaka Aina Ainahenintsoa Antso Jean-Claude St-Pierre  
  Rémy Mayo Martin Éloi Soucy Donovan Richard St-Pierre   
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

Anciens membres du club
           
  Jocelyne Desgagné Patrick Marin Jean Tremblay  Maxime Lebrun  
  Luc Marc Baillargeon Lison Mailloux Richard Vachon  Jean-Christian Lemay  
  Habsouta Sidi Pierre Barry Horace Gagné  Louis Duguay  
  Paul Lambert Annie Labbé Alexandre Cantin Omar Benallegue  
  Catherine Cyr-Wright Marie Michèle Boulet Simon Jomphe Fabrice Kwitonda  
  Valérie Lebel Ran Tao Yann Gourhant Matteo Pusceddu  
  François Vaillancourt Danny St-Pierre Annie-Claude Taillon Viviane Vernardakis  
  Cristian Moldovan Jimmy Edwards Bernard Dagenais Laurie Poirier Leblanc  
  Éven Jibouleau Catherine C. Mckie Pascal Dorion Karine St-Hilaire Tremblay  
  Adrien Aubin-Landry Edgar Berthiaume Mireille Bourdeau Sébastien Bouchard–Théberge  
  Vincent Boulanger Théo Vernardakis Rubis Lyodi Sofiane Hemch  
  Christine Lozier Jessy Tremblay Étienne Gélinas-Gagnon Michel Laflamme  
  Colin Laflamme Félix Musas Louis-Philippe Guérin Michel Vernardakis  
  Guy Genois Martial Audet Élie Audet Marie Daneau  
  Marie-Madeleine Vernardakis     
           
  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Habsouta Sidi Noire 2e dan 19 ans 25 ans Étudiante, génie chimique Sainte-Foy

autobiographie:

J’ai commencé le karaté Shotokan dans mon pays, le Niger, à l’âge de 6 ans. J’ai suivi les traces de mon grand frère qui avait 10 ans. C’est mon papa qui m’a inscrite au karaté. Parallèlement à notre inscription au karaté, notre père nous avait aussi inscrits au Judo. Cependant, le judo ne me plaisait pas et j’ai fini par laisser tomber cet art martial.

Pendant de longues années, j’ai fait du karaté plus pour faire plaisir à mon père qu’à moi-même. Petit à petit, j’ai pris plaisir à l’entraînement de karaté en étant un peu en compétition avec mon frère. Au cours d’un entraînement, alors que mon frère préparait son examen de ceinture noire, il s’est déchiré les ligaments croisés d’un genou. Suite à cet accident, je me suis retrouvée seule pratiquante de la famille. A mon tour, un an avant mon passage de grade pour la ceinture noire 1er dan, je me suis retrouvée avec un pied dans le plâtre pendant une période d’un mois. Ce sont les risques du métier dans ce genre de discipline. À l’âge de 14 ans, encouragée par mon papa, j’ai enfin obtenu ma ceinture noire 1er dan. Après l’obtention du grade convoité, j’ai intégré l’équipe nationale de karaté de mon pays et le karaté est devenu indispensable pour moi.

Deux ans avant de venir au Québec, j’ai un peu délaissé le karaté car je préparais le baccalauréat Français. Ce diplôme est à peu près l’équivalent du diplôme collégial au Québec. J’ai repris le karaté sous les encouragements de mon père et j’ai passé mon 2e dan. Enfin, je suis arrivée à Québec en septembre 2013. Pendant un an, je n’ai pas pratiqué le karaté car j’ai mis l’accent sur mes études. Quand je suis rentrée au Niger l’été passé, j’ai repris le karaté en me promettant de continuer à Québec dès mon retour. Me voici maintenant au club de karaté Shotokan de Sainte-Foy, un club où je n’avais encore jamais vu autant de ceintures noires.

Habsouta Sidi
Nidan