Mélany Rosa

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Chantal Éthier Omer Devilao  
  Marc Brissette Danny Dickinson Willy Tiakoh Stephen J. Davids  
  Thomas De Freyman Jean Boisvert Denis Pelletier  Gilles Richard  
  Van Diep Doan Louis Rioux Daniel Asselin Zakaria Sorgho  
  Anne Savoie Sébastien Bergeron Parfait Ajavon Mélany Rosa  
  Louise Noël Dany Aupin Guy Malenfant Pierre Fortier    
  Lynda Goulet Sylvia Geeurickx Bernard Pageau Marcel Émond  
  Josée Charette Priscila De Araujo Lima Jordan Mayer Marianne Lamarre  
  Matheus Duarte Michaël Rondeau Christian Landry Zoé Lagroix-Gauthier  
  René Huot Charles Madet Patrick Janelle Andriamanarivo Hanitrininofy  
  Nadia Aubin-Horth Patricia Dompierre Manon Couture Marc-André Rioux  
  Mélanie Pratte     
           
  Line Richard François L'Italien Antoine L'Italien Kristoffer Estanol  
  Juliette Émond Vénérée Randrianarisoa Nicholas Phaneuf Adam Phaneuf  
  Dominick Richard St-Pierre Rivonjaka Aina Ainahenintsoa Antso Jean-Claude St-Pierre  
  Rémy Mayo Martin Éloi Soucy Donovan Richard St-Pierre   
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Mélany Rosa Noire 2e dan 15 ans 32 ans Ergothérapeute Québec

autobiographie:


J’ai commencé le karaté vers l’âge de 8 ans. L’art martial a toujours fait partie de ma vie, car mes deux parents en faisaient avant même que je naisse. Ainsi, j’avais souvent mes parents comme instructeurs. Enfant, je n’étais pas sûre d’aimer vraiment le karaté, car c’était plus familial et je m’étais en quelque sorte fait entraîner là-dedans. Donc, j’arrêtais et je recommençais souvent. Au fil du temps, le karaté m’a permis d’apprendre à avoir confiance en mes capacités et d’exprimer mon agressivité. Étant enfant unique, je n’avais pas de sœur ni de frère pour me défouler. Ainsi, je me suis rendue ceinture brune en karaté Kenpo et je suis même devenue instructrice pour les jeunes. Puis, j’ai finalement arrêté pour de bon durant 5 ans.

Arrivée au Cégep, après avoir essayé d’autres sports, je me suis rendue compte que le karaté était vraiment mon sport et que je devais absolument recommencer. J’ai alors découvert le club de karaté Shotokan de Sainte-Foy. Je m’y suis tout de suite inscrite et j’ai eu un coup de cœur pour le style et pour l’ambiance qui y régnait. Ça fait 5 ans que je suis des cours au club de Sainte-Foy, et j’essaie d’être le plus assidue possible! Le karaté me permet non seulement de faire du sport, mais aussi d’avoir des défis, comme de me surpasser, de me défouler et de rester équilibrée, c’est-à-dire un esprit sain dans un corps sain.

Mélany Rosa
Nidan AKJQ