Jordan Mayer

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Omer Devilao Marc Brissette  
  Danny Dickinson Willy Tiakoh Stephen J. Davids Thomas De Freyman  
  Jean Boisvert Denis Pelletier  Anne Savoie Louise Noël  
  Gilles Richard Van Diep Doan Louis Rioux Lynda Goulet  
  Daniel Asselin Zakaria Sorgho Josée Charette Mélany Rosa  
  Dany Aupin Guy Malenfant Pierre Fortier   Sylvia Geeurickx  
  Marcel Émond Priscila De Araujo Lima Jordan Mayer Matheus Duarte  
  Zoé Lagroix-Gauthier Maxime Bélanger René Huot Charles Madet  
  Andriamanarivo Hanitrininofy Mélanie Pratte    
           
  Line Richard François L'Italien Antoine L'Italien Rivonjaka Aina  
  Ainahenintsoa Antso Kristoffer Estanol Juliette Émond Vénérée Randrianarisoa  
  Servane Roupnel Andry Razafintsalama Milasoa Razafintsalama Dominick Richard St-Pierre  
  Isabelle Desbiens Roxana-Elena Constantin Christian Luis Morales Paey Luc Sénécal  
  Victor Marinoiu Donovan Richard St-Pierre    
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Jordan Mayer Noire 1er dan 14 ans 23 ans Étudiant en droit Québec

autobiographie:

J’ai commencé la pratique du karaté à l’automne 2007 au dojo de Ville-Marie dans ma région natale du Témiscamingue. À ce moment, j’étais un garçon réservé qui n’appréciait pas vraiment les sports d’équipe. Mes parents me poussant à m’inscrire à une activité sportive afin de garder une bonne forme physique, c’est un professeur d’éducation physique de mon école primaire qui m’a incité à commencer le karaté.

Dès le début de mon entraînement, l’aspect plus personnel de la pratique du karaté m’a grandement intéressé. Avec Sensei Ginette Bellehumeur comme instructeur, je passais les grades à un bon rythme, au fur et à mesure des séminaires d’entraînement avec les séniors de notre association. Je découvrais au fur et à mesure de la passation des nouveaux grades, à quel point le karaté était plus qu’une simple activité sportive. Le sens du terme « art martial » commençait à prendre tout son sens à mes yeux. Arrivé à l’adolescence, je savais que je voulais continuer la pratique de cet art martial le plus longtemps possible.

Passé le grade de 2e kyu (2e ceinture marron), je demandai à Sensei Ginette de commencer à donner des cours aux débutants - intermédiaires occasionnellement. Celle-ci m’aida et me conseilla pendant plusieurs années, afin de perfectionner cet aspect de ma pratique. Je la remercie grandement pour ces précieux conseils et les belles opportunités qu’elle m’a laissées!

J’ai passé mon grade de Shodan au même moment que deux autres amies, en juin 2016, avec Shihan Bryan Mattias, à notre dojo au Témiscamingue. Généralement, les examens de dan se passent lors des stages d’automne, d’hiver et du camp d’été. Comme en juin 2016 le camp d’été était au même moment que mon bal de graduation du secondaire, il a été accordé de pouvoir le passer à notre dojo, et ce, à titre exceptionnel. C’était notre dernière chance de se présenter à cet examen avant notre départ pour les études supérieures.

À l’automne 2018, j’ai déménagé à Québec pour entamer mes études en droit à l’Université Laval. Je connaissais déjà bien Gilles Périard qui était venu donner de nombreux séminaires et examens de kyu au Témiscamingue. Aussi, je connaissais plusieurs membres du dojo de Sainte-Foy pour les avoir côtoyés lors d’événements provinciaux de l’AKJQ. Mon transfert de dojo s’est donc fait tout naturellement. J’ai été chaleureusement accueilli par les membres de mon nouveau dojo.

Le karaté est devenu pour moi une réelle passion qui me poussera à continuer pendant très longtemps encore, je l’espère. J’ai l’intention de poursuivre mon cheminement vers de nouveaux examens de grade dans le futur, afin de toujours chercher à atteindre le meilleur de moi-même. Le karaté m’a non seulement aidé dans ma confiance en soi et permis d’en apprendre davantage sur moi-même, mais il m’a également permis de faire de nouvelles rencontres et de forger des amitiés durables avec des gens des quatre coins du Québec. Je tiens finalement à remercier sincèrement mes Sensei Ginette Bellehumeur et Gilles Périard pour leur soutien et leur passion communicative pour le karaté.

Jordan Mayer
Shodan AKJQ