Karine St-Hilaire Tremblay

Cette section présente les membres du club de karaté Shotokan de Sainte-Foy.
Cliquez sur l'un ou l'autre des noms pour consulter les fiches personnelles...


.
 
           
  Gilles Périard Bernard Drolet Omer Devilao Denis Pelletier   
  Marc Brissette Danny Dickinson Daniel Asselin Willy Tiakoh  
  Stephen J. Davids Thomas De Freyman Jean Boisvert Anne Savoie  
  Louise Noël Gilles Richard Van Diep Doan Louis Rioux  
  Lynda Goulet Zakaria Sorgho Marcel Émond Josée Charette  
  Mélany Rosa Dany Aupin Zoé Lagroix-Gauthier Guy Malenfant  
  Pierre Fortier   Sylvia Geeurickx Priscila De Araujo Lima Danny St-Pierre  
  Jordan Mayer Matheus Duarte Charles Madet Maxime Bélanger  
  René Huot Nofy Andriamanarivo Mélanie Pratte   
           
  Line Richard Rivonjaka Aina Ainahenintsoa Antso François L'Italien  
  Antoine L'Italien Nicholas Phaneuf Kristoffer Estanol Juliette Émond  
  Vénérée Randrianarisoa Dominick Richard St-Pierre Servane Roupnel Andry Razafintsalama  
  Milasoa Razafintsalama Donovan Richard St-Pierre Isabelle Desbiens Roxana-Elena Constantin  
  Christian Luis Morales Paey Luc Sénécal Victor Marinoiu   
           
  Kerim Trtak Marie-Pier D. Smith    
           

Anciens membres du club
           
  Jocelyne Desgagné Chantal Éthier Patrick Marin Jean Tremblay   
  Maxime Lebrun Luc Marc Baillargeon Lison Mailloux Richard Vachon   
  Jean-Christian Lemay Sébastien Bergeron Habsouta Sidi Parfait Ajavon  
  Pierre Barry Horace Gagné  Louis Duguay Paul Lambert  
  Bernard Pageau Annie Labbé Alexandre Cantin Omar Benallegue  
  Catherine Cyr-Wright Marie Michèle Boulet Simon Jomphe Fabrice Kwitonda  
  Marianne Lamarre Valérie Lebel Christian Landry Ran Tao  
  Yann Gourhant Matteo Pusceddu François Vaillancourt Annie-Claude Taillon  
  Patrick Janelle Viviane Vernardakis Cristian Moldovan Jimmy Edwards  
  Bernard Dagenais Laurie Poirier Leblanc Nadia Aubin-Horth Patricia Dompierre  
  Éven Jibouleau Manon Couture Marc-André Rioux Catherine C. Mckie  
  Pascal Dorion Karine St-Hilaire Tremblay Adrien Aubin-Landry Edgar Berthiaume  
  Mireille Bourdeau Sébastien Bouchard–Théberge Vincent Boulanger Théo Vernardakis  
  Rubis Lyodi Sofiane Hemch Christine Lozier Jessy Tremblay  
  Étienne Gélinas-Gagnon Michel Laflamme Colin Laflamme Adam Phaneuf  
  Félix Musas Louis-Philippe Guérin Michel Vernardakis Guy Genois  
  Martial Audet Élie Audet Marie Daneau Marie-Madeleine Vernardakis  
           
  ceinture grade année/pratique âge occupation lieu de résidence
Karine St-Hilaire Tremblay Bleue 4e kyu 12 ans 49 ans Agente de probation Québec

autobiographie: Avant 2012, le karaté pour moi, c’était des souvenirs d’enfance et d’adolescence. Mon père qui nous disait :
« Le karaté c’est pour vous défendre et non pour vous battre entre vous.». Mon frère s’amusait à faire des étoiles de ninja et des chorégraphies avec des nunchakus. De vieux films de ninja, les premiers de Jackie Chan, Bruce Lee, Jean Claude Van Damme, toutes les grosses productions américaines un peu trop violentes et, bien sûr, Karaté kid; on connaissait certaines répliques par cœur, à force de les écouter en boucle. Parce qu’en fait, le karaté ça d’abord été une affaire de famille. J’ai débuté dans la foulée de mes parents et de mon frère avec le Sensei Dany Martel, un instructeur qu’on qualifie affectueusement de tortionnaire. J’ai des flashs des premiers cours dans une salle de miroir à Limoilou. Je ne comprenais pas pourquoi l’instructeur avait l’air si sévère et presque fâché, lorsque les lignes n’étaient pas droites, les positions pas assez basses… Ouf! Pour nous motiver et nous récompenser de notre présence, mes parents allaient acheter une boîte de beignes après certains cours. Quand je parle de souvenirs d’enfance, c’est tout ça.

Monsieur Martel nous a donc transmis la passion et la discipline de cet art. Engagés, sous l’aile de cet instructeur, mes parents ont ouvert un dojo et se sont impliqués dans l’AKJQ. C’est donc toute jeune que j’ai croisé Gilles Périard et plusieurs Senseis encore présents aujourd’hui. C’est aussi à cette époque qu’entre deux techniques de combat, j’ai croisé le regard d’un karatéka sérieux et discipliné, un beau blond aux yeux bleus qui m’a séduit. Avec la motivation très chancelante et variable d’une adolescente, certes attentive lorsque présente aux cours, mais pas très performante ni compétitive, j’ai pratiqué le karaté pendant environ neuf ans. Pendant plusieurs années, je ne me suis pas présentée à un examen parce que j’étais habitée par le sentiment que la couleur de la ceinture n’avait aucune importance. Puis, après mes études collégiales, le dojo de mes parents a fermé ses portes. J’ai quitté la région de Québec et tout arrêté. La seule chose que j’ai conservé, c’est le beau blond et tous les souvenirs.

La vie a suivi son cours puis, 20 ans plus tard, sans trop d’attente, on a fait une tentative de retour au dojo de Sainte-Foy. On a débuté nos premiers cours avec un groupe dynamique et un Sensei attentionné, Denis Pelletier. Ils nous ont redonné la piqûre. Ce dojo se démarque par son engagement, une opportunité de côtoyer différents instructeurs complémentaires, Denis, Maxime, Bernard, Jean-Christian, Danny et Gilles ainsi que des karatékas d’expériences disponibles à transmettre leurs connaissances et leurs passions. J’ai besoin de modèles pour avancer, me stimuler et il n’en manque pas dans ce groupe. Je redécouvre donc le Karaté Shotokan, d’un tout autre œil. Pour moi, cet art demeure avant tout un dépassement de soi. Cependant, avec l’esprit d’équipe de ce dojo, j’essaie maintenant de sortir de ma zone de confort avec un désir de finalement me présenter aux examens et même participer aux compétitions. J’espère pratiquer le Karaté Shotokan encore longtemps.

Karine St-Hilaire-Tremblay
4e kyu AKJQ